09/01/2017

Les monolingues activent un circuit de neurones plus large avec des connexions multipes, les bilingues ont besoin d'un circuit plus petit mieux appropiré à la tâche demandée. Chez les bilingues, le cerveau sélectionne l'information pertinente en ignorant celles qui sont inutiles. Les personnes bilingues ont une meilleure résistance contre les signes de vieillissement cérébral. Le cerveau des personnes bilingues est plus efficace pour effectuer une tâche, par rapport aux personnes ne parlant qu'une langue.

Bonsoir,

Retour à la liste des actualités

Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site